Et nous alors ? (Mort d’un pape)

:: :: :: 09.Apr.05 :: Analysis

Un ouvrage déjà ancien1 donnait les projections chiffrées concernant les religions pour l'an 2000.

Elles étaient de 1.132.541.500 pour les catholiques, de 1.071.888.400 pour les agnostiques et de 262.447.600 pour les athées. Avec 1.334.336.000, le nombre des incroyants se classait ainsi largement en tête, devant la première religion du monde, l’islam, estimée à 1.200.653.000. Il excédait de plus de 200 millions les catholiques2. Ces derniers, de surcroît, ne représentaient que moins d’un tiers de l’ensemble des croyants des autres religions, dans un rapport de 1 milliard 100 à plus de 2 milliards et demi. Les écarts depuis n’ont cessé de se creuser. Toutes les statistiques, dont celles de l’Eglise, attestent de la carence des vocations ecclésiastiques, de la chute des pratiques rituelles (baptêmes, mariages) et de la désertification des lieux de culte. Au Brésil, “le plus grand pays catholique du monde”,-on nous le serine assez, les fidèles sont passés de 88 %, en 1980, à 73,8 %, en 2000 et les pentecôtistes en particulier ne cessent de gagner du terrain3. En Allemagne, l’Eglise a perdu le 1/10ème de ses adeptes et des églises sont vendues à des particuliers qui les transforment en appartements…

Read article (PDF)

                

           Print           Send

 
The Official Georges Labica Website   Feedback     ::: Design: lahaine.org