Le marxisme entre science et utopie

:: :: :: 28.Nov.93 :: Marxism

Il s'agit de revenir sur la complexité des rapports entre le marxisme (tout d'abord chez Marx et Engels) et la pensée utopique, dans l'enjeu même d'une définition critique du socialisme.

De la récusation de toute utopie, comme écran et fuite par rapport à la réalité des conflits sociaux ; à la reconnaissance de formes contrastées des positions utopiques et aux dettes contractées envers elles, une dérive historique s’opère qui découvre, dans l’orthodoxie constituée du marxisme-léninisme, la figure singulière d’une utopie “scientifique”.

Un tel paradoxe n’est pas seulement l’indice et le principe de difficultés théoriques, qui provoquent le questionnement sur la nature du marxisme, il propose, dans la conjoncture d’aujourd’hui, une réhabilitation des puissances de l’utopie, en tant que le non-encore advenu, au sens d’Ernst Bloch, de la révolution. Le fil conducteur de mon propos sera le suivant : la question de l’utopie éclaire le marxisme, point seulement la pensée de Marx et d’Engels, car elle rend raison à la fois de sa genèse et de sa clôture, qui paraissent désigner aujourd’hui le marxisme comme la fin d’une utopie et, peut-être, de façon paradigmatique, la fin de toute utopie. A cette fin je consacrerai quelques thèses, de caractère passablement abrupt, en ce sens qu’elles ne pourront être développées dans toutes leurs conséquences.

Read article (pdf)

                

           Print           Send

 
The Official Georges Labica Website   Feedback     ::: Design: lahaine.org